Archives de catégorie : Arts

Ultime combat, l’expo coup de poing

Jeudi 14 octobre les Cadets de la République étaient au musée du Quai Branly – Jacques Chirac pour l’exposition Ultime combat consacrée aux arts martiaux d’Asie. Compte-rendu.

L’exposition du quai Branly nous propose une immersion dans l’univers des arts-martiaux et de la culture guerrière asiatique. Les personnages emblématiques de cette culture sont mis en avant grâce à des œuvres retraçant leurs parcours. L’histoire de la mythologie est abordée notamment lors du début de l’exposition quand les batailles hindoues et bouddhistes sont retracées.

Par ailleurs, ce qui marque lors de cette exposition, ce sont les combats riches en intensité qui sont parfaitement accompagnés par les tenues des combattants plein de détails, de couleurs et de singularité. C’est notamment ce qui nous saute aux yeux lors de la visite : la disposition des tenues qui se veut omniprésente est marquée par les jeux de lumières les mettant en valeur.

Une salle entière consacrée à Bruce Lee

Continuer la lecture de Ultime combat, l’expo coup de poing

Cher Nicolas de Staël,

Je t’écris même si tu n’es plus là, je t’admire sans que tu le saches. Tes tableaux m’ont tellement fasciné que j’ai voulu me faire ma propre idée du mien par rapport aux tiens.

Il y avait un de tes tableaux juste à côté de ta tombe. En le regardant, je rêvais à ce ciel qui me fait penser à une étendue de milliers de kilomètres de vides, mais c’était tellement beau. Cela me faisait penser à un dégradé, un camaïeu de couleurs magnifiques qui m’a transporté dans ce tableau.

Tu avais un talent hors du commun. Ta peinture reste gravée dans mon cœur.

Nada. N et Sarah. R – Troisième préprofessionnelle

Visuel : tableau de Kyllian – Troisième préprofessionnelle

Article et peinture parus dans PPL Actus numéro 4, mars/avril 2017.

« La chambre des merveilles », un spectacle aux acrobaties drôles et glamours

Vendredi 30 novembre 2012, on est parti à 15h30 du lycée avec les profs, Mme Friquet et Mme Barrier, pour aller au Parc de La Villette voir une compagnie australienne de cirque, Circa, qui présentait son dernier spectacle “Wunderkammer”. Ça signifie en allemand “la chambre des merveilles”.

Cirques traditionnels et cirques contemporains

On a d’abord rencontré quelqu’un qui nous a appris plein de choses sur le cirque. Par exemple, on appelle circadiens ceux qui font du cirque. Il nous a présenté aussi les différents types de cirques. Dans le cirque traditionnel, il y a des animaux, des clowns et des trapézistes, tandis que dans le cirque moderne et contemporain, il n’y a plus de musiciens et peu d’animaux à cause des contrôles au niveau de l’hygiène qui rendent leur présence plus difficiles. Il nous a aussi montré des affiches de cirques actuels et d’avant où dominaient les couleurs vives. Et s’il y a des clowns, c’est pour permettre aux artistes d’avoir le temps de préparer et d’installer leur numéro. Enfin, les spectateurs ne doivent pas filmer ou manger pendant le spectacle car ça peut déranger les artistes. Pendant le spectacle, un mec qui filmait a ainsi failli être sorti de la salle.

Continuer la lecture de « La chambre des merveilles », un spectacle aux acrobaties drôles et glamours

Shaun Neezy Nem : « Le hip-hop a vraiment donné un sens à ma vie »

Bal’actu : Qu’est-ce qui t’as poussé à rentrer dans le hip hop ?
Il faut savoir que je danse depuis que je suis tout petit et que je dansais sans même savoir ce qu’était le hip hop. Je suis de la génération qui s’inspirait de ce que l’on pouvait voir dans les clips des artistes Hip Hop, Rn’B des années 90 (Michael Jackson, Usher, Missy Eliott, etc…). Ce qui m’a poussé à rentrer dans le monde du hip hop, c’est tout d‘abord le fait que j’aimais cette musique tout simplement.

Depuis combien de temps fais-tu de la danse hip hop ?
J’ai commencé à danser depuis tout jeune à l’âge de 7-8 ans mais mes premiers apprentissages se sont fait quand j’ai eu 14 ans au moment où j’ai rencontré mon premier mentor Jaleel qui donnait des cours de danse dans le centre d’animation de mon quartier, et c’est à cet âge là que j’ai intégré mon premier groupe, une compagnie de quartier qui s’appelait Enjoy Yourself. Mais c’est seulement à l’âge de 16 ans que je me suis réellement mis dedans, c’est-à-dire à m’entraîner sérieusement avec la rencontre de Larry ( Les Twins Criminalz) et de Speedylegz ( Criminalz) en 2009.

Continuer la lecture de Shaun Neezy Nem : « Le hip-hop a vraiment donné un sens à ma vie »