Archives de catégorie : Stage

Des stages épanouissants

Huit semaines de stage en milieu professionnel, c’est parfois très long et pénible. Cela peut être aussi source satisfaction. Retour d’expérience positif pour deux élèves de terminale Gestion administration.

Je me sens encore plus mature

Ce qui m’a le plus plu dans mon stage c’est l’ambiance qui était assez détendue mais à la fois sérieuse. Le contact avec les élèves de l’auto-école m’a beaucoup plu, je me suis rendue compte que dans une auto-école il n’y a pas que de l’administratif mais il y a aussi du social et de l’entraide. J’ai fait énormément de belles rencontres : autant avec des personnes de mon âge qu’avec des personnes plus âgées. Je me suis très bien entendue avec tout le monde et j’ai beaucoup apprécié la confiance qu’avait mon tuteur pour moi. Je me suis beaucoup épanouie et j’ai pris confiance en moi et je me sens encore plus mature. Il n’y a pas eu de côté négatif, sauf les élèves qui pouvaient être désagréables quand par exemple une heure de conduite était annulée. Ce fut une très belle expérience.

Anissa – Terminale Gestion administration

Une perspective de travail en vue

Continuer la lecture de Des stages épanouissants

Stage à la poste de Clichy : Les clients facteurs de stress

J’ai effectué mon stage à La Poste de Clichy. Les clients de La Poste de Clichy sont durs. Ils parlent mal et se défoulent sur les agents de La Poste car, souvent, il y a beaucoup d’attente. Ils nous disent qu’on ne sert à rien. Ils ne nous respectent pas. Ils nous insultent comme si on les connaissait, comme si on était leurs amis.

Une fois, un matin, un monsieur énervé m’a tiré les cheveux en me criant dessus. J’ai eu peur.

Continuer la lecture de Stage à la poste de Clichy : Les clients facteurs de stress

Itinéraire d’une élève décrocheuse : la galère !

Je suis une élève de seconde commerce. J’ai fait deux années de lycée au Parc Saint Jean. En 2012-2013, j’étais en 3eme DP6 (Découverte Professionnelle 6h). J’ai fait mon 1er et 2ème trimestre, mais pas mon année en entier car j’ai signé un contrat d’apprentissage dans le secteur de la vente. Le contrat a été de deux ans avec deux mois d’essai. J’ai commencé dès le 1er juillet. Mais, ça ne me convenait pas car mon contrat de deux ans ne comportait pas de vacances la première année. J’ai démissionné.

« En vente, ma patronne me faisait découvrir le monde du ménage ! »

Continuer la lecture de Itinéraire d’une élève décrocheuse : la galère !

Les stages, c’est énervant, vive le lycée !

On a passé trois semaines de stage au mois de novembre, trois semaines de galère parce que c’est trop long ! On ne se retrouve pas avec la même génération. Nous, on est là avec nos 15 ans et on travaille avec des personnes de 40 ans et plus ! Certes, on n’apprend des trucs et tout, mais pas besoin de trois semaines ! Déjà, moi, au bout de la première semaine, j’en avais marre. En effet, pendant trois semaines, on fait toujours les mêmes choses. On reste sept heures à s’ennuyer alors que, des fois, au lycée on finit plus tôt.

Toutefois, ces semaines là, ça pouvait passer parce que c’était en plein hiver. Il faisait froid et on n’avait pas besoin de sortir. Mais, quatre semaines au mois de juin, le mois où il fait beau et où on a juste envie de sortir, c’est trop ! Finalement, il n’y a pas mieux que le lycée, parce que, sans lui, on s’ennuierait, C’est une façon de se retrouver avec nos potes.

I & M (Seconde)

Article paru dans Bal’actu numéro 8, mars/avril 2013.

Photo : Wikimedia Commons.

Mon tuteur de stage était un trans

Kenza, le tuteur de mon stage de 3ème, était un trans. Grâce à la chirurgie esthétique, celui-ci a transformé son corps qu’il avait 10 ans avant. Actuellement, il porte le corps et le nom d’une femme et se comporte comme telle. Impossible de découvrir la vérité par un simple regard. J’ai découvert son secret grâce à ma mère et ses sœurs qui étaient dans le même établissement scolaire quand il était encore un petit garçon innocent. D’après elles, celui-ci, à cet âge, était déjà efféminé.

Impressionnée par la force de la chirurgie

Continuer la lecture de Mon tuteur de stage était un trans

La recherche de stage ou la découverte du merveilleux monde de l’entreprise

Trouver un stage dans le commerce, c’est la galère. J’ai démarché environ 30 entreprises à Bois-Colombes, à Gennevilliers et à Cergy Pontoise. Je suis parti voir dans des magasins comme La Halle aux vêtements, La Halle aux chaussures, Picwic, etc. … Mais, je n’ai rien trouvé. J’ai aussi envoyé des CV et des lettres de motivation. Aucune réponse. A chaque fois que je passais dans un magasin, c’était toujours les mêmes réponses : nous ne prenons pas de stagiaires, nous avons déjà des stagiaires ou alors il me disait de repasser. Mais on ne me donnait jamais de réponse. Dès fois, il y avait des vendeurs qui mentaient. Ils m’affirmaient qu’ils ne prenaient pas de stagiaires alors que je savais qu’ils en avaient déjà pris. J’ai alors compris que pour trouver un stage le piston servait beaucoup.

Wallid (2COM)

Article paru dans Bal’actu numéro 7, décembre 2012/février 2013.

Photo : Pixabay

Mon stage au bureau du séjour des étrangers à la préf’ des Hauts-de-Seine

Cette année, j’ai eu l’occasion d’effectuer un stage de 8 semaines à la Préfecture des Hauts-de-Seine dans le service “bureau du séjour des étrangers” à Nanterre. J’avais candidaté pour ce poste car je voulais un stage qui donne une grande place à la communication orale et à l’accueil. Au cours de mon stage, on m’a demandé d’évaluer l’accueil des usagers et de proposer des améliorations. Vous pourrez juger par vous-même en lisant la suite !

Le rôle du bureau du séjour des étrangers de Nanterre

On y délivre les autorisations de séjour des étrangers souhaitant s’établir en France. La section accueil, dont j’ai fait partie, compte 20 agents. Elle renseigne les usagers, enregistre et contrôle les demandes de titre, remets les titres ou rédige les refus de séjour.

Continuer la lecture de Mon stage au bureau du séjour des étrangers à la préf’ des Hauts-de-Seine

Je suis allé en stage en Porche Cayenne !

Mercredi 18 janvier 2012, centre commercial Quai des Marques à l’Île-Saint-Denis. Pour ne pas arriver en retard, j’ai dû garer ma Porche Cayenne sur une place handicapée du parking du centre commercial, toutes les autres places étaient prises. A 10 heures, le haut-parleur du centre s’est mis à crier « Le monsieur de la Porche immatriculé XXX est prié de déplacer son véhicule garé sur une place réservée aux handicapés ». J’ai alors demandé au responsable de la boutique où je faisais mon stage si je pouvais déplacer ma voiture. Mon responsable resta stupéfait. En sortant du magasin, tous les clients et les vendeurs me regardaient. Quand j’ai sorti la clé de la voiture, mon responsable avait les yeux ahuris et tous étaient bluffés.

Pour nous, jeunes, c’est mal vu des flics d’être au volant d’une Ferrari

Continuer la lecture de Je suis allé en stage en Porche Cayenne !

Lycéen et barman chez Angelina : la fatigue, ce n’est pas ma tasse de thé !

Depuis la fin de l’année 2011, pour me faire de l’argent de poche, je me suis engagé à travailler tous les week-ends et lors des vacances scolaires en tant que barman chez Angelina, une enseigne réputée située au cœur du jardin d’acclimatation.

Des illustres clients : Proust, Coco Chanel et aujourd’hui Arthur, l’animateur de TF1

C’est en 1903 que le confiseur autrichien Antoine Rumpelmayer fonde Angelina, baptisé ainsi en l’honneur de sa belle-fille. Depuis plus d’un siècle, le salon de thé s’est imposé comme un haut lieu des plaisirs gourmands parisiens. Dès son ouverture, Angelina devient l’incontournable rendez-vous de l’aristocratie parisienne. Dans ses salons se sont croisés Proust, Coco Chanel et les plus grands couturiers français.

Continuer la lecture de Lycéen et barman chez Angelina : la fatigue, ce n’est pas ma tasse de thé !

Ma première journée de stage : fatigante… comme certains clients !

L’école est finie. C’est les vacances … enfin presque, le premier jour de stage, c’est pour très bientôt et pas de tout repos.

10 janvier. Première journée de stage et premier contact avec l’entreprise et les salariés. Plusieurs tâches nous sont confiées. La plus évidente est l’entretien intérieure du magasin. S’ajoute à cela, la réception des cartons livrés la mise en rayon des produits. Une fois entretenu, le magasin s’apprête à accueillir les clients. L’accueille se compose de 8 étapes qui sont les suivantes : l’accueil du client, la recherche des besoins, la réponse aux objections, la présentation du produit et du prix, la vente additionnelle ou complémentaire et enfin la prise de congé. Tout ceci pour vendre des produits à des prix parfois dérisoire ! La première journée fut difficile, car je n’étais pas habituée au monde du travail mais aussi parce qu’à long terme rester debout est désagréable et fatigant. Fatigant comme certains clients !

Sarah

Article paru dans Bal’actu numéro 3, mai 2011.

Photo : Flickr