Archives de catégorie : Monde

Le conflit israélo-palestinien a propagé la haine contre les juifs et les musulmans

Le conflit israélo-palestinien est pour moi un sujet sensible mais très important car beaucoup de choses se disent, y compris des fausses informations. De la haine est propagée sur Israël ou la Palestine. La plupart des gens pensent (d’après mes connaissances) que c’est une guerre de religions mais c’est plutôt une guerre de territoires qui dure depuis un certain temps. Dans mon entourage, mes amis, mes connaissances n’aiment plus les juifs, ils les détestent alors qu’ils ne viennent même pas d’Israël. Tout cela à cause de la guerre et des vidéos, des photos de petits Palestiniens qui se font torturés ou humiliés. Je ne peux pas vous parler plus de cette guerre car je ne suis pas un spécialiste mais tout ce que je sais c’est que ça a propagé une haine contre les juifs ou les musulmans. Cette guerre devrait être arrêtée car des jeunes souffrent et ils devraient trouver un accord.

Adda

Article paru dans PPL Actus numéro 7, décembre 2018.

Photo Wikipedia : Mur israélo-palestinien côté Palestine, entre Yérushalaim et Beitlehem en 2012. Le vendredi de nombreux musulmans passent la frontière pour aller prier au Dôme du Rocher.

Le Tourist Trophy, la course la plus dingue du monde !

Le Tourist Trophy est une compétition mondiale de moto créée en 1907 se disputant tous les ans. Elle se déroule pendant la première semaine du mois de juin sur l’ile de Man sur 60km avec 264 virages.

Elle est aussi la course la plus dangereuse du monde depuis 1911 avec 255 pilotes morts. En 2015 le pilote James Hiller atteint une vitesse record de 331 km/h avec la Kawasaki h2r. En 2018, le tour le plus rapide a été fait en 16 min et 41s avec une vitesse moyenne de 217 km/h. La personne la plus titrée de cette course est Joey Dunlop avec 26 victoires.

Continuer la lecture de Le Tourist Trophy, la course la plus dingue du monde !

Gilets jaunes : enfants gâtés de France ou combattants pour un autre monde ?

Ça va bientôt faire un mois que les gilets jaunes manifestent. Un mois que cette crise d’enfant gâté dure. Ça fait mal de voir comment cette manifestation est médiatisée. Au Maroc, un jeune garçon de 12 ans travaille comme un esclave toute la journée et gagne que 5 euros pour nourrir sa famille sachant qu’en France le smic horaire net est de 7.61 euros. Dans certains pays étrangers les hôpitaux ne te font pas de cadeaux, si tu n’as pas l’argent, c’est tes cendres qui s’éparpilleront dans le vent.

Cependant certains manifestants se battent pour une cause sincère. Grâce à eux des changements ont eu lieu. Si personne ne se bat pour des causes qui lui sont chères, comment le monde évoluera-t-il ? Pour changer le monde dans lequel on vit, il faut se battre et ne pas lâcher les causes auxquelles on tient. Si tu n’es pas sûr du combat que tu mènes, comment veux-tu que les autres y croient !

James Wilner – Terminale alternance commerce

Article paru dans PPL Actus numéro 7, décembre 2018.

Photo Wikimedia Commons : 12 janvier 2019, face à la Mairie de Marseille. Adama Traoré, Amine Bentounsi, Ali Ziri, Wissam El Yamni ont trouvé la mort suite à des violences policières, tout comme Zineb Redouane, octogénaire marseillaise, décédée après un tir de grenade lacrymogène lors de la manifestation du 1er décembre 2018 à Marseille.

Adopté, comment le vit-on ?

Pendant vingt ans, j’ai vécu différemment des autres personnes, j’ai été adoptée à l’âge de deux ans en Colombie. Je suis arrivée en France en février 1999. Ma vie a été tout autre que les enfants « normaux », on me posait toujours les mêmes questions : « pourquoi tes parents sont blancs et toi marron ? », « tu ressembles plus à qui ? », « tes parents sont grands ou petits ? ». Je ne savais pas quoi répondre et j’étais toujours obligé de mentir. Ce qui était le plus dur, c’était à l’adolescence quand tu ne sais même pas à qui tu ressembles. Toute ta vie tu te poses des questions, « à qui je ressemble ? », « pourquoi moi ? ». Le jour de mes 15 ans, j’ai pu prendre mon dossier et le lire. Cela n’a pas été une chose facile la première fois. Je l’ai à peine lu et je l’ai refermé direct. Mes parents qui ont toujours voulu avoir un enfant et moi qui les rejetais, je leur disais sans cesse « vous n’êtes pas mes parents », « envoyez-moi dans mon pays », « je vous aime pas ». L’adolescence a été très dure.

Pour la première fois cet été, je vais rencontrer ma famille en Colombie

Continuer la lecture de Adopté, comment le vit-on ?

Un Z qui veut dire… Zaïrois

Les Zaïrois, maintenant appelés les Congolais, habitent la RDC (République démocratique du Congo). La RDC, contrairement à d’autres pays africains, se fait connaître de plus en plus dans le monde par sa culture, Côté musique et rumba, on a Papa Wemba, Fally, Fabregas et sa chanson Ya mado, mais aussi Maitre GIMS ! Notre langue, le lingala, est parlée dans le monde par des Blancs, des Arabes, des Chinois… Et on a bien sûr la sape !

Les Z avec la sape

Continuer la lecture de Un Z qui veut dire… Zaïrois

Les bandits se ruent sur l’or des mineurs sénégalais

Le doura, ce sont des champs où il y a l’or. On y trouve des cailloux avec plein d’or dedans. Les chercheurs d’or les mettent dans des sacs qu’ils transportent. Quand ils reviennent à la maison, les femmes les aident aussi à casser les cailloux jusqu’à ce que ça devienne du sable. Après on le pile. Puis, avec des sortes de machines avec plein de bidons d’eau et des tapis, on verse l’eau et on frotte. Quand on voit que la couleur est dorée, on l’amène chez une personne qui met le feu sur l’or et ça se transforme en boule d’or. On procède alors à la pesée. En fonction du poids, une certaine somme d’argent est versée, entre 5000 francs CFA jusqu’ ‘à 20 000 francs CFA (soit entre 7.5 et 30 euros environ). Enfin, il faut savoir que le travail à la mine est très dangereux car, sur le trajet, beaucoup de bandits rôdent pour prendre l’or des mineurs.

Tounkara – Première

Article publié dans PPL Actus numéro 5, décembre 2017.

Visuel : capture écran du reportage d’Africa 24.

Quitter le Sénégal, un projet semé d’embuches

En 2012, une personne, Mohamed* 35 ans, que je connais, voulait venir en France par bateau en laissant sa famille. Une fois installé en France, il pensait faire venir sa famille, ses enfants et envoyer de l’argent au reste de la famille restée au Sénégal afin de l’aider.

Il faut avoir de l’argent pour payer les douaniers corrompus

Continuer la lecture de Quitter le Sénégal, un projet semé d’embuches

Le parcours du combattant des migrants Africains

Les gens qui émigrent, ce n’est pas facile pour eux car ils doivent abandonner leur pays, leur famille. Ils passent par la mer ; ils peuvent en mourir ; ils passent par des pays où ils peuvent devenir esclaves comme en Libye. Ceux qui passent la frontière dans un pays occidentaux ont affaire aux policiers qui lâchent leurs chiens pour leur faire regretter d’être venus dans leur pays. Ceux qui arrivent à destination sont dehors dans le froid, sans nourriture. Certains vont dans des camps pour réfugiés en attendant d’avoir leurs papiers pour pouvoir travailler et avoir un logement pour être au chaud, nourris, être propre et aussi rassurer leur famille qui est restée au pays. Les émigrés qui viennent en Europe et qui viennent en bateau ont 50% de chance à réussir à venir sans mourir. Il y a des bébés, des femmes enceintes qui meurent chaque jour en mer. Les sauveteurs viennent les aider dans l’eau pour les empêcher de mourir et les ramènent en Europe pour les soigner.

Tounkara – Première

Article publié dans PPL Actus numéro 5, décembre 2017.

Photo : Le navire irlandais Eithne (P31) récupérant des migrants en Méditerranée en juin 2015. Wikimedia Commons.

Mon périple dans le désert de Tijuana ou l’enfer des migrants Mexicains

Je suis parti au Mexique pour rendre visite à mon frère qui vit à San José Del Cabo, une ville mexicaine de la région du Sud de la Basse-Californie. Après quelques jours passés dans certaines autres villes du Mexique, nous rentrons à San José del Cabo. Et, je demande donc à mon frère si nous pouvons aller à Tijuana qui est à 2h d’avion. C’est une ville collée à la frontière Californienne.

Arrivé là-bas, je vois une ville assez ghetto et très pauvre comparée à celles que j’avais fait avant. Nous cherchons aussitôt un hôtel pour se poser avant de partir en Californie. Et là, nous rencontrons un homme qui nous propose de nous faire visiter certains coins de la ville.

Les polleros, marchands de volaille, sont en réalité des passeurs

Continuer la lecture de Mon périple dans le désert de Tijuana ou l’enfer des migrants Mexicains

Geek : Le French Deep Web, comment ça marche ?

Voyage dans les profondeurs de la toile, espace virtuel pour délinquants et criminels bien réels.

Le French deep web dit le FDW pour les connaisseurs est un forum privé. On ne peut accéder à ce forum qu’en passant par un serveur Internet sécurisé, qui modifie notre adresse IP toutes les deux secondes.  Ainsi, nous ne pouvons pas être retracés. Dans ce forum, il y a plusieurs sujets de discussion, de l’escroquerie de base à la pédophilie ou à des réseaux de crimes et de délits, qu’ils soient mineurs ou majeurs. En 2015, le FBI a ainsi infiltré le réseau pour attraper des pédophiles (Journaldugeek.com du 08/01/16).

Le black market, une sorte de Boncoin des choses illégales

Continuer la lecture de Geek : Le French Deep Web, comment ça marche ?

Notre société idéale, ce serait…

Dans quel monde souhaiteraient vivre nos élèves ? La question paraît presque saugrenue depuis le TINA (« There is no alternative »). Ce slogan politique de l’ancienne Premier ministre, Margareth Thatcher, signifie que le capitalisme et la mondialisation sont indépassables et bénéfiques. Pourtant, dans ce monde profondément inégalitaire, une exigence revient, celle de l’égalité chez nos élèves de terminales Gestion administration.

Un monde égalitaire et sans argent

Ma vision d’une société idéale est que la paix règne dans le monde et que personne ne manque de rien, que tout le monde soit à égalité. Que les êtres humains traitent correctement les animaux et qu’ils soient tous libres. Qu’il n’y ait ni riche ni pauvre, que l’argent n’existe pas et que tout le commerce fonctionne sans salaire et que les gens soient totalement d’accord pour être bénévoles dans la société. Que le fait de tuer ne soit pas sanctionné car les gens vivraient dans une société où tout le monde se comporterait correctement avec tout le monde, donc il n’y aurait pas besoin de tuer. Que chacun exerce sa religion librement sans être jugé et que les gens n’oublient pas les vraies valeurs de la vie.

Anissa

L’homme serait respecté pour ce qu’il est et non pour ce qu’il a

Continuer la lecture de Notre société idéale, ce serait…

Fière d’être gitane, je ne comprends pas pourquoi on est discriminés

En 2013, alors ancien premier ministre Emmanuel Valls stigmatisait les Roms, les jugeant incapables de s’intégrer. Une élève gitane en 1ère bac pro, arrivée en 2011, nous décrit son parcours d’intégration. Un chemin rebelle, pas toujours facile, entre hostilité de la société française et de certains responsables politiques, et contraintes familiales strictes qui pèsent sur les filles gitanes.

Bonjour, il y a six ans que je suis venue en France. Au tout début, je ne parlais pas du tout français, les seuls mots que je connaissais étaient « bonjour, merci, au revoir, maman et papa ». Je suis venue ici pour des raisons personnelles parce que ma grand-mère est morte et il y n’avait plus personne pour me garder, moi et mon frère. Mes parents étaient déjà ici, en France.

J’ai appris la langue et en 3ème j’avais des moyennes plus élevées que les élèves Français

Continuer la lecture de Fière d’être gitane, je ne comprends pas pourquoi on est discriminés

Tous égaux aux Etats-Unis ?

Les Noirs Américains ont toujours lutté pour l’égalité, mais n’y sont toujours pas parvenus, comme nous pouvons le constater au mois de septembre 2016.

Tout commença par l’esclavage : plusieurs millions de noirs africains sont amenés par force aux USA en 1619. Ils ont dû lutter pour se libérer de l’esclavage. La lutte ne s’est pas arrêtée là. En 1955, une femme noire, Rosa Parks, se rebelle et refuse de céder sa place dans le bus à un blanc. Un pasteur devenu célèbre, Martin Luther King, lutte contre la ségrégation raciale. Puis, Barack Obama devient président de la république aux Etats-Unis. Les Noirs Américains ont l’espoir qu’il va changer les choses. Mais, en fait, non, ça s’est aggravé avec les bavures policières (comme l’affaire Adama Traoré âgé de 24 ans, qui s’est fait tuer le 19 juillet 2016 à la gendarmerie de Persan en France).

Toutes les stars noires américaines luttent contre la ségrégation raciale, comme Denzel Washington, Will Smith, Beyoncé, Lebron James ou Alicia Keys. La question est : est-ce que l’égalité existe vraiment aux USA ?

Un élève

Article paru dans PPL Actus numéro 3 – décembre 2016/janvier 2017.

Photo d’lllustration : publicdomainpictures.net

Des jeunes Français partent pour le djihad en Syrie

Ils sont partis combattre en Syrie, séduits par Daesh, ils se disent aujourd’hui repentis. Ce procès de djihadistes du Val-de-Marne se tenait au printemps dernier.

Chaque jour, des jeunes français (hommes, femmes, adolescents) quittent la France pour aller mener la guerre sainte en Syrie. Ils sont recrutés via les réseaux sociaux : Facebook, Skype. Ils s’encouragent mutuellement à partir en Syrie.

Dès leur arrivée, ils suivent un entraînement de 3 semaines pour apprendre à manier les armes (Kalachnikov, fusil, pistolet, etc.). Les femmes aussi suivent l’entrainement, mais elles ne le font pas pour aller en guerre, mais pour savoir se défendre en cas d’extrême urgence.

Soyons prudents et gardons un esprit critique pour ne pas être, demain, victimes de ces barbares.

Continuer la lecture de Des jeunes Français partent pour le djihad en Syrie

Exil d’Haïti : J’ai l’impression d’avoir ici une nouvelle vie

On entend beaucoup parler d’émigration, d’exil, dans les médias, mais savons-nous vraiment pourquoi il y a autant de vagues d’émigration, savons-nous ce que ces personnes ressentent ? Partir, s’exiler, émigrer est-il toujours le commencement d’une nouvelle histoire individuelle ?

Pour moi, partir, s’exiler, émigrer c’est commencer une nouvelle histoire que ce soit individuellement ou en groupe. Par exemple, moi, j’ai l’impression d’avoir une nouvelle vie. Il y a six ans, je vivais en Haïti avec ma mère, ma grand-mère, mes tantes et mes cousines. Je ne voyais pas souvent mon père et connaissais à peine sa famille. J’étais heureuse, même si la vie n’était pas facile. Ma mère faisait tout son possible pour me nourrir, acheter mes fournitures, payer l’école, l’uniforme, sans oublier que je suis souvent malade. A Haïti, l’assurance maladie n’existe pas. En juin 2010, quelques mois après le tremblement de terre, ma vie a changé.

J’ai laissé toute ma famille à Haïti pensant partir en vacances

Continuer la lecture de Exil d’Haïti : J’ai l’impression d’avoir ici une nouvelle vie

S’exiler ou rester ?

Telle est la question que se posent de nombreux immigrés : trouvera-t-on un monde meilleur ailleurs ? Un parcours entre petites joies et grands sacrifices…

L’immigration des personnes étrangères qui quittent leur territoire de naissance pour un endroit inconnu est le sujet de tous les temps. Partir, exiler, quitter les gens que l’on aime… Pourquoi ? L’argent ? La gloire ? Ou tout simplement juste envie de changer d’air ?

Quand une personne quitte son lieu de naissance, son repère, ses habitudes et surtout sa famille et ses amis, ce n’est pas par plaisir pour la plupart des gens, mais c’est pour sortir de la misère dans laquelle ils sont ou pour améliorer leur mode de vie.

Les immigrants s’exilent par nécessité. Ils le font avec le cœur lourd, car ils laissent derrière eux toute leur vie d’avant (chose qui n’est pas du tout facile). 

J’ai laissé derrière moi la personne la plus chère que j’avais…

Continuer la lecture de S’exiler ou rester ?

« Black music », une révolution culturelle des champs de coton aux ghettos du bronx

Joan (1ère GAE) a visionné pour vous le film documentaire « Black music. Des chaînes de fer aux chaînes en or » (1). Des origines de la musique noire américaine dans le Sud esclavagiste au gangsta rap actuel, ce documentaire est plus qu’une histoire des différents genres musicaux aux états-Unis : gospel, blues, jazz, swing, hip-hop… C’est aussi toute l’histoire du long combat pour l’émancipation des Afros-Américains dont il est question.

1865, fin de l’esclavage dans le Nord des États-Unis. C’est le début de 90 ans de ségrégation. L’abolition de l’esclavage n’est en fait qu’une illusion vu que les Noirs n’avaient pas les mêmes droits que les Blancs : bus, écoles et lieux publics réservés aux Blancs et interdits aux Noirs.

Pendant ce temps là, ils inventèrent dans les plantations de coton du Sud le blues. Puis, le jazz apparut avec ses plus grands noms, Louis Armstrong ou Duke Ellington, l’un des premiers Noirs à se produire dans un club de Blancs, l’un des plus grands clubs à cette époque, le Cotton Club. Mais, les Noirs n’avaient pas le droit d’être dans le club en tant que spectateur. C’était l’une des faces cachées de ces années Folles.

« Stange fruit, bien plus qu’une chanson de Billie Holiday : l’une des plus plus puissantes dénonciations du lynchage »

Continuer la lecture de « Black music », une révolution culturelle des champs de coton aux ghettos du bronx

Au Japon, chaque cours commence par le salut au professeur

Le système scolaire japonais commence au primaire (Shôgakko) puis se poursuit au collège (Chugakko). Pour que l’élève puisse passer en secondaire, c’est-à-dire au lycée (Koko), il doit passer un examen d’entrée. Cet examen permet à l’élève d’avoir un droit d’entrée dans le lycée. Si l’élève le rate, il devra chercher un autre lycée et devra encore passer un examen.

Prolifération des juku, les cours du soir

Le système japonais est plutôt élitiste. Il faut toujours tenter d’aller dans la meilleure école pour avoir le maximum de chances d’entrer dans le meilleur collège, le meilleur lycée, la meilleure université et enfin dans la meilleure société. Cela a pour conséquence la prolifération des juku, les cours du soir, qui ont la double fonction de tenter d’augmenter le niveau scolaire et de rassurer les parents sur le fait qu’ils font ce qu’il faut pour leurs enfants. Ces cours se déroulent, soit dans leur lycée, soit dans des cours du soir spécialisés qui sont nombreux dans les villes.

Continuer la lecture de Au Japon, chaque cours commence par le salut au professeur

Mon séjour à Dubaï, tout n’est que démesure !

Le samedi 18 février 2012, très tôt, j’ai décollé pour Abu Dhabi pour une croisière de rêve. Après 7 heures de vols, arrivée à l’aéroport, direction le bateau. Toute la semaine, il a fait une chaleur intenable (40 degrés à l’ombre). Le dernier jour, on accoste à DUBAÏ ! La ville est immense et le Burj Khalifa impressionnant. J’ai pris l’ascenseur le plus rapide du monde. La vue de la tour est phénoménale, on a même le vertige en regardant en bas. Ensuite, je suis allée dans l’un des centres commerciaux de la ville, The Dubai Mall avec ses 1 200 boutiques, son aquarium intérieur qui est l’un des plus grands du monde et une patinoire. C’est le centre commercial le plus grand du monde. Le « Palm Island » détient l’une des suites les plus chères du monde et un toboggan à eau qui plonge dans un bassin rempli de requins.

Agathe (seconde)

Article paru dans Bal’actu numéro 8, mars/avril 2013.

Photo Wikimedia Commons de Dubaï.

Pour la paix au Mali !

Tout à commencé quand les islamistes ont voulu diviser le Mali en deux parties. Dans la zone Nord qu’ils revendiquent, ils ont commencé à appliquer la charia : voile obligatoire pour toutes les femmes, interdiction de l’alcool et de la cigarette et main coupée pour les voleurs. Les islamistes voulaient appliquer leurs lois au Mali, un pays démocratique, alors que, dans leur pays, ce genre de règles n’existent même pas.

Hamidou (seconde)

Article paru dans Bal’actu numéro 8, mars/avril 2013.

Photo Wikimedia Commons : Pick-up djihadiste à Tombouctou en 2012.

Le terrorisme islamique en Afrique du nord : une insulte à la religion musulmane

Le terrorisme islamique ou « djihad » en Afrique fait partie des actualités dont l’on parle le plus ces derniers temps. Le problème est que beaucoup de gens croient que tous les musulmans sont des terroristes ou des islamistes car ils ne connaissent pas réellement ce qu’est la religion musulmane et se laissent influencer par les médias et donc ne se font pas leurs propres opinions sur le sujet. Ce que les gens ignorent est que presque tous les musulmans d’occident sont contre ces bombardements et ces guerres en Afrique. Ces musulmans extrémistes ne sont qu’une minorité de la communauté islamique et n’en sont pas du tout représentatifs.

Continuer la lecture de Le terrorisme islamique en Afrique du nord : une insulte à la religion musulmane

Le discours de Dakar de Sarkozy de 2007 : ça ne passe toujours pas !

Je parle à toi, Nicolas Sarkozy. Je t’ai vu aller à Dakar dire que l’Afrique n’était pas entrée dans l’histoire. Mais, si c’était le cas, le reste du monde n’y serait pas ! Nico, je t’appelle comme je veux, si je regarde parfois les infos à la télé, quand je vois un président qui parle sur l’Afrique, ça me fait vraiment mal au cœur. Je remue la tête, je me demande, je m’interroge, je repose la question dans ma tête : qu’est-ce que l’Afrique a fait à ces présidents ?

Continuer la lecture de Le discours de Dakar de Sarkozy de 2007 : ça ne passe toujours pas !

Révolution arabe : témoignage d’un élève libyen qui a quitté Tripoli sous les bombes

Je suis parti de Libye au mois de juin 2011. Le pays était totalement sans dessus dessous. Sur le chemin de chez moi, il y avait presque des contrôles tous les deux kilomètres. En arrivant chez moi, j’ai été encore plus étonné car tout le monde était armé.

Des gamins de 13 ans faisaient la circulation les armes à la main

Des gamins de 13 ans faisaient la circulation avec une arme à la main que ce soit des kalachnikov, des 9 millimètres, des 8 millimètres ou des fusils à pompe. Il y avait même des jeunes de 16 ans qui étaient sur des 14.5. Ce sont des mitrailleuses lourdes qui servent à faire exploser les avions. La première semaine, personne ne sortait de son domicile. Tout le monde était inquiet car on peut se faire tuer à n’importe quel moment. J’ai trois cousins qui ont été tués par l’OTAN et deux cousins par des armes. Un de mes voisins est porté disparu jusqu’à ce jour. Il se passait des moments si durs qu’on ne peut même pas raconter. Je n’ai pas les mots tellement c’est dur.

A tout moment, on pouvait mourir

Continuer la lecture de Révolution arabe : témoignage d’un élève libyen qui a quitté Tripoli sous les bombes

Fière d’être kosovarde

Je m’appelle Nora. J’ai 16 ans. Je dois mon nom kosovar à mon père, né à Istog. Ma famille a émigré il y a 20 ans. D’origine kosovarde, je suis déjà allée dans mon propre pays. J’aime la vie là-bas, mes grands-parents y sont nés. Aussi, nous nous sommes 3 enfants nés à Paris. En voyant la vie ici et au Kosovo, on préfère le Kosovo. Entre frère et sœur et avec la famille, on parle l’Albanais. Je suis fière d’être kosovarde. Je souhaiterais partir de la France pour aller, soit en Suisse, soit en Allemagne. Moi, j’aimerais vivre dans mon pays. Mais, si je vais en Suisse, je voudrais habiter à Genève ou Zurich. Et pour l’Allemagne, c’est Müllheim ou Stuttgart qui me plaisent.

Nora (1CAP)

Article paru dans Bal’actu numéro 7, décembre 2012/février 2013.

Photo de Pristina :Jeffrey Beall sur Flickr.

J’aime pas la politique, je suis pas un leader politique, je suis un simple négro !

Mahamadou, élève de CAP, a vu des jeunes de son âge se faire tuer pour la politique en Afrique où il a vécu jusqu’à 15 ans. Texte de rage et d’appel au courage.

La politique est devenue du business aujourd’hui. Puisque les présidents ne tiennent pas leurs promesses, je les nique tous. Ils sont là pour ne penser qu’à leur poste. Je ne voterai jamais parce que ce sont des pourris. Je ne vote pas pour des pourris, moi ! Je dis tout cela parce que je ne vois pas ce qu’ils ont fait de bien. Prenons l’exemple de l’Afrique. J’ai vu la politique tuer des jeunes de mon âge. Fuck à leurs textes engagés !

Les pourris sont là à imposer leurs lois

Continuer la lecture de J’aime pas la politique, je suis pas un leader politique, je suis un simple négro !

« Les jeux de guerre en ligne n’ont rien à voir avec la réalité »

Nous avons avons rencontré Yohan sur la plateforme de jeux de guerre « BattleField Bad Company 2 », il y a un peu plus de 8 mois. il a 23 ans. Il est militaire dans l’armée française et vient juste de revenir d’Afghanistan. Il a accepté de nous donner son avis sur la guerre virtuelle et sur ce qui se passe réellement sur le terrain. Interview.

Continuer la lecture de « Les jeux de guerre en ligne n’ont rien à voir avec la réalité »

Tempête climatique sur la west Africa !!!

De la neige au Mali, des températures de four en Mauritanie… Les météorologues s’arrachent les cheveux. Heureusement, les spécialistes en climatologie de Balavoine prodiguent leurs bons conseils à leurs frères africains

MAURITANIE : 102°. Une violente tempête est prévue. Enterrez-vous, c’est mieux pour vous hein si tu voulez pas kannei. Je vous conseille de sortir tout nu et de vous raser tout vos poils de culs, Lol.

Continuer la lecture de Tempête climatique sur la west Africa !!!