Archives de catégorie : Les médias ont aimé

PPL ACTUS MEILLEUR JOURNAL LYCÉEN ACADÉMIQUE AU CONCOURS MEDIATIKS 2020 DU CLEMI

Début juin 2020, le jury du concours académique Mediatiks (académie de Versailles) a décerné le premier prix pour la dernière livraison du journal lycéen imprimé PPL Actus. Cette publication a donc été sélectionnée pour la phase nationale de ce concours organisé par le Clemi. Et plus tard, fin juin 2020, PPL Actus obtiendra le prix coup de cœur national des journaux imprimés et en ligne.

Continuer la lecture de PPL ACTUS MEILLEUR JOURNAL LYCÉEN ACADÉMIQUE AU CONCOURS MEDIATIKS 2020 DU CLEMI

le blog PPL Actus à la une du partie Club de Mediapart

Le 22 mai 2020, les journalistes repsonsables de la partie club de Mediapart ont sélectionné en une le billet de présentation de ce blog. C’est à lire ici sur Mediapart.

C’est avec fierté nous avons constaté la publicité faite à ce blog de paroles populaires lycéennes d’autant que ce média ne sélectionne seulement qu’une dizaine de billets sur plus de 260 publiés chaque jour depuis le confinement comme l’indique la journaliste Sabrina Kassa, coresponsable du Club de Mediapart dans cette vidéo (à voir partir de 28 minutes et 24 secondes).

Pour rappel, ce blog reprend une sélection imposante d’articles de nos élèves publiés de lycée professionnel depuis 2010 dans trois journaux différents. Un blog certainement unique en France par son ampleur.

Bonne lecture !

Interview du collectif Désarmons-les : « la violence policière est systémique et ne dépend pas des policiers uniquement »

PPL Actus : Qu’apporte le collectif « Désarmons-les » ? Pourquoi a-t-il été créé ?

Le collectif « Désarmons-les » a été fondé en 2012, d’abord pour informer sur les armes utilisées par les forces de l’ordre dans le cadre du maintien de l’ordre, avant d’assister dans leurs combats et épreuves les proches de personnes assassinées par la police en 2013, puis les blessé-es et mutilé-es à partir de 2014.

Où se situe ce collectif ?

Le collectif n’a pas de localisation géographique, ses membres sont dans plusieurs villes. Pour se protéger, il a fait le choix de ne pas s’installer dans un lieu en particulier.

Qui sont les personnes qui ont eu l’idée du collectif « Désarmons-les » ?

Les personnes qui ont eu l’idée du collectif et qui l’ont fondé étaient militants radicaux de longue date (début des années 2000), notamment au sein de collectifs et réseaux opposés aux frontières et à l’enfermement des étrangers, mais aussi de luttes anticapitalistes et écologistes.

Continuer la lecture de Interview du collectif Désarmons-les : « la violence policière est systémique et ne dépend pas des policiers uniquement »

PPL Actus à la une du cahier central de La Croix

Un grand merci au journal catholique créé en 1883 et sixième quotidien national en termes de diffusion d’avoir mis notre journal lycéen à l’honneur dans son cahier central « Parents et enfants » de son édition du 11 mars 2020. Le journaliste Denis Peiron était venu deux semaines plus tôt au lycée professionnel Paul Painlevé de Courbevoie pour interviewer quatre de nos élèves et anciens élèves. Bravo à eux pour cet entretien qui a duré 1h30 !

Le papier de Denis Peiron est à lire sur le site de La Croix.

Concours Médiatiks 2019 du Clemi : premier prix de l’académie de Versailles pour PPL Actus numéro 7

Cette année, le jury était composé de journalistes de Trappy Blog, de L’Actu (Play Bac Presse) d’un membre de l’association Jets d’encre, d’une professeur documentaliste et de deux responsables du Clemi Versailles. Voici leurs avis. Bravo aux élèves rédacteurs du numéro 7 de PPL Actus !

« On est embarqués dans la lecture de ces sujets de fond, parfois durs, parfois polémiques. »

« Bravo pour ce travail et tout l’investissement. Les élèves y ont mis leur cœur et leurs tripes et on est embarqués dans la lecture de ces sujets de fond, parfois durs, parfois polémiques. Pas de tabou, pas de censure. On peut parler de tout. Peut-être creuser l’idée de développer des articles un peu factuels et d’autres privilégiant les débats qui (comme la rubrique sur la tenue au lycée) donneront la parole à des gens n’ayant pas forcément le même point de. Le journal s’articule surtout autour de témoignages et c’est ce qui fait sa force. Il existe aussi d’autres styles journalistiques à explorer et qui permettent aussi d’aborder des sujets importants : photos, reportages, interviews… »

« Liberté d’expression garantie dans ce numéro ! »

Continuer la lecture de Concours Médiatiks 2019 du Clemi : premier prix de l’académie de Versailles pour PPL Actus numéro 7

Coup de cœur du Clemi pour Un article de PPL Actus n°7

La chronique des Médias scolaires du CLEMI (numéro 2, 20 février 2019) a choisi pour sa rubrique « Sujet coup de cœur » l’article d’un de vos camarade livreur pour Uber Eats paru dans PPL Actus numéro 7. Le CLEMI est le Centre de Liaison de l’Enseignement et des Médias d’Information. Il publie tous les mois une sélection des meilleurs articles parus dans les journaux scolaires.

Bravo notre journaliste à et à l’ensemble de la rédaction !

Voici le billet de Sophie Gindensperger du CLEMI :

Continuer la lecture de Coup de cœur du Clemi pour Un article de PPL Actus n°7

Au lycée pro, les mots c’est vraiment pas du pipeau !

Le 13 juin 2018, PPL Actus a reçu le prix coup de cœur du concours national des journaux lycéens. Ibrahima revient sur la cérémonie émouvante de cette remise des prix à l’Hôtel de Ville de Paris.

Le lycée professionnel Paul Painlevé était à l’Hôtel de ville de Paris le mercredi 13 juin 2018 pour participer à un événement organisé par l’association Jets d’encre. Jets d’encre est une association nationale pour la promotion et la défense de la presse d’initiative jeune. Le lycée était représenté par Mmes Abate et Friquet, M. Bordet et les élèves : Zakaria (en première vente lors de l’événement), Mohamed et Ibrahima (première gestion-administration 2 ans).

On était le seul lycée professionnel présent

Continuer la lecture de Au lycée pro, les mots c’est vraiment pas du pipeau !

RTL interviewe deux rédacteurs de PPL Actus

Jeudi 6 septembre, Marie Guérin, journaliste pour la radio RTL, a donné rendez-vous à nos apprentis journalistes, Mohamed et Ibrahima (TPAC-GA) afin qu’ils donnent leur avis sur « l’engagement citoyen ». L’interview réalisée a été diffusée le 20 septembre dans l’émission matinale « Un jour en France ».

Une interview à écouter sur le site de RTL.

Photo Laura Friquet : Ibrahima et Mohamed lors de l’interiew au LP Paul Painlevé.

2018, une année de succès pour PPL Actus

Grande première au lycée Paul Painlevé, le journal du lycée PPL Actus a retenu l’attention du jury du concours Kaléido’scoop 2018 (palmarès ici) organisé par l’association Jets d’encre. Jets d’encre est une association nationale pour la promotion et la défense de la presse d’initiative jeune.

Remise du prix « Coup de cœur » du jury à l’Hôtel de ville de Paris

Trois ambassadeurs du journal, Mohamed (1PAC-GA), Ibrahima (1PAC-GA) et Zakaria (1PV) se sont rendus à l’hôtel de ville de Paris, mercredi 13 juin, afin d’assister à la cérémonie de remise des prix du concours. Après une première partie consacrée à des débats citoyens durant lesquels les jeunes journalistes ont pu partager leurs opinions, les prix ont été attribués. PPL Actus a eu le bonheur de recevoir le prix « Coup de coeur » du jury ! Une grande joie pour toute l’équipe du journal. Une fois sur scène pour recevoir le prix, nos trois ambassadeurs ont ému le public grâce à un discours touchant et percutant. Ils ont souligné l’importance de pouvoir s’exprimer et que leur parole soit prise en considération.

L’après-midi s’est terminée par une collation qui a permis à tous les journalistes de pouvoir échanger leurs idées et des exemplaires de leur média. Un grand merci à toute l’équipe de Jets d’encre ! La cérémonie en images est à retrouver sur le site du lycée Paul Painlevé.

Premier prix de l’académie de Versailles au concours Mediatiks 2018 du Clemi

Continuer la lecture de 2018, une année de succès pour PPL Actus

Mauvaise réputation : jugée comme une beurette à khel*

Cela fait plusieurs années que je suis dans ce lycée. Je remarque que beaucoup de jugements ont été portés sur moi. Je suis jugée parce que je me suis déjà mise en couple avec une personne de couleur noire. Durant mes études, j’ai entendu tous les genres de choses comme « c’est une pute, elle sort avec un noir ». Après ça, j’ai eu une réputation de « beurette à khel », c »est à dire comme une arabe qui parle ou sort avec des noirs pour envisager quelque chose. Je trouve ça raciste et bête.

« C’est une pute, elle sort avec un Noir ». Il faut arrêter cette sale mentalité bête et raciste.

Continuer la lecture de Mauvaise réputation : jugée comme une beurette à khel*

Stage à la poste de Clichy : Les clients facteurs de stress

J’ai effectué mon stage à La Poste de Clichy. Les clients de La Poste de Clichy sont durs. Ils parlent mal et se défoulent sur les agents de La Poste car, souvent, il y a beaucoup d’attente. Ils nous disent qu’on ne sert à rien. Ils ne nous respectent pas. Ils nous insultent comme si on les connaissait, comme si on était leurs amis.

Une fois, un matin, un monsieur énervé m’a tiré les cheveux en me criant dessus. J’ai eu peur.

Continuer la lecture de Stage à la poste de Clichy : Les clients facteurs de stress

Facebook obsession

Facebook est devenu le réseau social network le plus aimé et le plus utilisé par les jeunes (et les « moins jeunes ! »). Facebook est même devenu est un des mots clés de notre langage. Des statuts, des selfies et des vidéos montrant notre vie sont quotidiennement partagés.

Enfin, il faut avoir de la chance si on voit des filles habillées sur FB ! MDR

Continuer la lecture de Facebook obsession

J’étais à la fashion week 2016

J’ai assisté à la fashion week 2016 lors de mon stage au musée des arts décoratifs au 107 rue de Rivoli. Au musée, la nef est louable. Donc les grandes marques de luxe comme Berluti louent l’espace, installent leur podium, les loges et font venir des mannequins du monde entier. J’ai assisté au défilé du grand créateur Alexandre Vauthier et de la marque turque Dice Kayek.

J’ai vu des vrais riches, ça change des personnes habillées en racaille

Continuer la lecture de J’étais à la fashion week 2016

A cause de Daesh les musulmans sont pris pour des monstres

Pour Elodie et Mélissa, les attentats de Paris sont du pain béni pour les islamophobes. Témoignage édifiant d’injures reçues dans leur quotidien.

Daesh est un état islamique qui se revendique de l’Islam. Il montre une mauvaise image des musulmans alors que l’Islam ne consiste pas à tuer des innocents. Si les terroristes avaient vraiment lu le Coran, ils auraient su que tuer une personne, cela revient à tuer toute l’humanité.

On ne peut même plus pratiquer notre religion en paix sans se faire insulter

Maintenant à cause d’eux, le monde a une mauvaise image de l’Islam et des musulmans. Les musulmans sont perçus comme des monstres aux yeux du monde, à cause de leur connerie débile ! On ne peut même plus pratiquer notre religion en paix sans se faire insulter ou être mal regardé. Les gens qui ne connaissent pas l’islam nous jugent constamment  sans savoir ce que c’est le vrai Islam.

« Rentre chez toi bougnoule ! »

Continuer la lecture de A cause de Daesh les musulmans sont pris pour des monstres

Mon voile, ma fierté

Comme des milliers de femmes musulmanes en France, je porte le voile islamique. Ce bout de tissu qui est si petit mais qui cause de gros problèmes. Pour certains, une femme voilée et qui se couvre est une femme soumise ; mais ils ne savent pas de quoi ils parlent. Pour nous femmes musulmanes, il représente une énorme place dans notre vie quotidienne, c’est notre fierté, c’est ce qui nous démarque de la société. Souvent nous sommes critiquées sur nos tenues, sur notre religion, certains nous confondent avec les terroristes de DAESH ce qui conduit à des amalgames.

Les femmes ont le droit de se dénuder, alors pourquoi n’avons-nous pas le droit de nous couvrir le corps sans être mal vues ?

Continuer la lecture de Mon voile, ma fierté

Lettre ouverte aux élèves qui foutent la m… en cours

Tous les jours, vous venez en cours juste pour perturber et empêcher les autres de travailler. Il y a ceux qui ont des objectifs et ceux qui ne savent pas vraiment ce qu’ils viennent foutre en cours. Rien en tête, ils ne pensent qu’à faire chier les profs et les autres élèves qui veulent travailler. Franchement, je vous assure, c’est trop triste de vous imaginer que, tous les jours, vous levez, vous vous préparez , vous prenez votre bus et une fois arrivée, vous ne faites rien au lycée. Vous venez juste pour perdre votre temps.!! Des bavardages qui ne cessent jamais.

Pensez à vos parents qui veulent votre réussite

Continuer la lecture de Lettre ouverte aux élèves qui foutent la m… en cours

Nos parents n’avaient pas de poRtables, Ils avaient une vie

La génération d’aujourd’hui n’est plus comme celle d’hier, toutes les relations sociales ont changé, que ce soient amicales, amoureuses ou familiales. Nous n’avons plus les mêmes façons de penser qu’avant, Je pense que tout ça est lié aux changements de vie qui sont causés en particulier par la technologie. Les jeunes d’aujourd’hui ne peuvent plus se passer de leur téléphone, tablette, ordi ou autre car ce sont devenus des besoins vitaux voire même des drogues alors que la génération qui nous précédait n’avait pas besoin de tout ça pour vivre, au contraire ils étaient même plus heureux que nous actuellement.

C’est malheureux de voir le langage vulgaire de certains

Continuer la lecture de Nos parents n’avaient pas de poRtables, Ils avaient une vie

Ainsi va la vie A la citE. Témoignage.

J’habite à Villeneuve-la-Garenne, plus précisément à la k-ravel. Là-bas, il y a trois types de gens : les racailles, les gens normaux et les dingues. Les racailles sortent à midi la plupart du temps pour glander toute la journée devant un bâtiment pour du trafic de stup (12h-18h ou 12h-00h). Les gens normaux, bah c’est des gens normaux quoi… et les dingues, eux, c’est ceux qui mettent le zbeul (voir le lexique de la street) dans la cité, qui attirent les keufs et qui kiffent quand ça s’tape.
Où j’habite, les meufs et les mecs s’entendent bien. Par contre quand des gens d’autres villes rentrent à la cité (meufs ou mecs entre 14 à 18ans), ça part en embrouilles, à part ceux qu’on connaît, et ça attire les keufs qui se font caillasser par les jeunes. Plusieurs d’entre eux vont en garde à vue, que ça soit les mecs ou les meufs. J’ai déjà été dans une embrouille* comme ça et cela m’a apporté beaucoup de problèmes.

À la cité, je m’habille souvent en garçon

Continuer la lecture de Ainsi va la vie A la citE. Témoignage.

Les roses noires, un documentaire sur la lutte des filles pour trouver leur féminité

Les Roses noires, le film d’Hélène Milano, donne la parole aux filles des cités. Quand les codes des garçons s’imposent aux filles, celles-ci doivent alors déployer toutes les ruses pour se faire respecter et conquérir, au cours de l’adolescence, une féminité qui n’a rien d’évident. Des stratégies féminines qui ont suscité de très nombreuses réactions dont la plupart sont un rappel à l’ordre masculin (voir ici, ici et là) au grand dam de la représente d’une association féministe qui a souhaité assister à la projection.

Le lundi 11 février 2013, nous avons vu un documentaire qui parle des jeunes filles des quartiers. Elles prennent la parole dans ce film d’Hélène Milano intitulé Les roses noires. Elles habitent dans le sud de la France, en banlieue marseillaise, et dans la banlieue parisienne. Elles ont entre 13 et 18 ans.

Agir comme un garçon manqué pour échapper à la mauvaise réputation

Continuer la lecture de Les roses noires, un documentaire sur la lutte des filles pour trouver leur féminité

Adolescence : notre cerveau est inversé ! On adule le mal et on méprise le bon

L’adolescence est l’une des périodes fortes dans la vie d’un homme. Vue de l’intérieur, c’est la meilleure période. Mais pour les générations qui l’ont déjà passée et qui ne seront plus jamais jeunes, c’est la pire ! Surtout à notre époque où la jeunesse est excitée et incontrôlable.
Pour ma part, l’environnement joue beaucoup dans les orientations et hobbies des jeunes. L’adolescence, c’est la période où l’on est assez jeune pour jouer les inconscients mais déjà assez vieux pour être jugé comme responsable de nos actes.

En deux ans, tout a changé : tout le monde arrête l’école et traîne dans la rue

Continuer la lecture de Adolescence : notre cerveau est inversé ! On adule le mal et on méprise le bon

Le discours de Dakar de Sarkozy de 2007 : ça ne passe toujours pas !

Je parle à toi, Nicolas Sarkozy. Je t’ai vu aller à Dakar dire que l’Afrique n’était pas entrée dans l’histoire. Mais, si c’était le cas, le reste du monde n’y serait pas ! Nico, je t’appelle comme je veux, si je regarde parfois les infos à la télé, quand je vois un président qui parle sur l’Afrique, ça me fait vraiment mal au cœur. Je remue la tête, je me demande, je m’interroge, je repose la question dans ma tête : qu’est-ce que l’Afrique a fait à ces présidents ?

Continuer la lecture de Le discours de Dakar de Sarkozy de 2007 : ça ne passe toujours pas !

Révolution arabe : témoignage d’un élève libyen qui a quitté Tripoli sous les bombes

Je suis parti de Libye au mois de juin 2011. Le pays était totalement sans dessus dessous. Sur le chemin de chez moi, il y avait presque des contrôles tous les deux kilomètres. En arrivant chez moi, j’ai été encore plus étonné car tout le monde était armé.

Des gamins de 13 ans faisaient la circulation les armes à la main

Des gamins de 13 ans faisaient la circulation avec une arme à la main que ce soit des kalachnikov, des 9 millimètres, des 8 millimètres ou des fusils à pompe. Il y avait même des jeunes de 16 ans qui étaient sur des 14.5. Ce sont des mitrailleuses lourdes qui servent à faire exploser les avions. La première semaine, personne ne sortait de son domicile. Tout le monde était inquiet car on peut se faire tuer à n’importe quel moment. J’ai trois cousins qui ont été tués par l’OTAN et deux cousins par des armes. Un de mes voisins est porté disparu jusqu’à ce jour. Il se passait des moments si durs qu’on ne peut même pas raconter. Je n’ai pas les mots tellement c’est dur.

A tout moment, on pouvait mourir

Continuer la lecture de Révolution arabe : témoignage d’un élève libyen qui a quitté Tripoli sous les bombes

Ni pute, ni crasseuse, ni bouffonne : On veut le droit au respect !!!

Les mecs et les meufs n’ont pas le droit au même respect. Quoi qu’une meuf fasse, elle va être jugée et insultée alors que les mecs, eux, quoi qu’ils fassent, ne vont pas être jugés mais encouragés.

Des insultes à longueur de journée

Nous les meufs, on va être jugées, insultées, mal vues. Dans la nouvelle génération, beaucoup de gens disent que les meufs deviennent des filles faciles, qu’elles ne se respectent plus, et qu’elles font n’importe quoi, à n’importe quel âge. Mais c’est une mauvaise image. Ce sont les mecs qui nous font cette image-là et nous insulte à longueur de journée sans savoir la signification de certains mots. Les mots qui ressortent le plus souvent sont pute, salope, traînée, crasseuse, et même coincée ou gamine.

Faire l’amour sans passer pour une pute … ou un BG (Beau gosse)

Continuer la lecture de Ni pute, ni crasseuse, ni bouffonne : On veut le droit au respect !!!

Il est gay…

Perdu entre deux mondes, un monde où il est compris, et l’autre où il est victime d’homophobie …
19 ans aujourd’hui, il est au lycée, masculin de sexe mais efféminé de l’intérieur… Il parle de ses problèmes de cœur avec des filles, comme des filles entre filles. Elles veulent et font de lui leur meilleur ami. Plus il avance dans la vie, plus il déprime. Le pronom personnel « il » ne lui correspond plus. Certaines et certains l’appellent « elle » … Sa vie sexuelle il aime la cacher, peur de décevoir sa famille. La vérité, il la cache à ses parents qui rêvent d’avoir une descendance … Les yeux fermés la nuit, il se dit « mais qui appellera mon père, grand-père ».

Il se bat tel un soldat, évitant les coups et les bleus

Continuer la lecture de Il est gay…

Championnat international à Paris : un événement exceptionnel. Reportage.

Les 28 et 29 octobre 2011 a eu lieu l’iddc, l’international double dutch championship à la halle Carpentier à Paris. Ce fut un événement exceptionnel. Pour cette troisième édition, nous avons eu le droit à la visite du ministre des sports David Douillet. Il a donné son accord pour l’agrément. Le double dutch est désormais reconnu comme un sport à part entière par le ministère. Je pense que c’est un plus pour notre fédération. On pourra accomplir beaucoup de choses. Revenons à l’événement. Cette année plusieurs nouvelles équipes avaient fait le déplacement : Portugal, Mozambique, Kenya et Maroc.

La visite de David Douillet, ministre des sports

Continuer la lecture de Championnat international à Paris : un événement exceptionnel. Reportage.

Saison NBA 2012 amputée : bien dégoûté !

La NBA est un vrai business… Depuis le début du mois de Juillet 2011, les propriétaires des équipes puis le président Steve BERN et la NBA d’un côté et de l’autre côté les joueurs étaient dans l’impasse dans leurs négociations contractuelles dites « lock out » (pour les connaisseurs) ou grève patronale.

Un vrai cercle vicieux entre joueurs et patrons des équipes

Continuer la lecture de Saison NBA 2012 amputée : bien dégoûté !

Ma banlieue n’est pas une racaille

La banlieue est cible de toutes les attaques. Cette société essaie de rejeter cette jeunesse sortie de ces tours de béton qui vit dans des cités, symboles pourtant de la mixité, et qui lutte au jour le jour pour se faire entendre de l’’Etat et du système capitaliste. Pour certains politiques, cette jeunesse, ces cités sont le symbole de l’insécurité.

Ma jeunesse à moi se lève à l’aube

Mais, ma jeunesse à moi se lève à l’aube pour aller au charbon pour rendre fiers ses parents qui se sont battus pour que leurs enfants fassent des études, pas pour qu’ils glandent en bas des tours comme certains disent.

Continuer la lecture de Ma banlieue n’est pas une racaille

Et toi, t’as une carte d’électeur ?

Les 22 avril et 6 mai 2012, c’est les élections présidentielles. Y’en marre ? Tu veux voter ? Tu es né avant le 22 avril 1994 ? Cindy et Yacine (terminale commerce) t’expliquent comment s’inscrire sur les listes électorales. Dernier délai, le 31 décembre.

L’inscription sur les listes électorales peut se faire tous les jours et jusqu’au 31 décembre, il y a deux moyens pour s’inscrire :

– Soit l’inscription se fait directement lors du recensement à la mairie, et vous recevrez votre carte électorale l’année de vos 18 ans.

– Soit il faut allez à la mairie. Mais il faut appeler avant d’y aller pour savoir les papiers à ramener pour s’inscrire : une lettre des parents qui dit que vous habitez bien chez eux, une quittance de loyer et ta carte d’identité bien sûr.

Continuer la lecture de Et toi, t’as une carte d’électeur ?

Non au gaz de schiste ! Ni ici, ni ailleurs !

Créateur d’un groupe sur facebook sur les dangers du gaz de schiste, Hachemi nous explique pourquoi cette nouvelle source d’énergie est très polluante.

A l’heure où le monde doit se doter de nouvelles politiques énergétiques plus responsables, les grands groupes industriels français de l’énergie comme Total souhaitent investir dans le gaz de schiste, un gaz présent dans les profondeurs de la terre.

Or, l’extraction de cette nouvelle ressource en fait une énergie extrêmement polluante et gourmande en eau, la vraie ressource à protéger pour demain. L’exploitation du gaz de schiste menace donc directement l’écosystème et la vie rurale en France mais aussi évidemment partout ailleurs dans le monde !

Continuer la lecture de Non au gaz de schiste ! Ni ici, ni ailleurs !

Bal’actu primé au prix Alexandre Varenne 2011

Samir, Chaïma et Touhami des 1Com et 1Vente de l’an passé se sont rendus le 15 juin au musée de la poste à Paris dans le 15ème arrondissement. Ils étaient là pour recevoir le deuxième prix, catégorie lycée, du Prix Alexandre Varenne 2011. Pour sa première année d’existence, Bal’actu a su taper dans l’œil des membres du jury de ce concours national des journaux scolaires et lycéens où avaient participé plus de 200 journaux de toute la France.

Le ton de Bal’actu a fait kiffer le jury

Continuer la lecture de Bal’actu primé au prix Alexandre Varenne 2011

Canalstreet.TV lance canal lycéen : Le LP Balavoine en force !

CanalStreet.TV, c’est Le site des cultures urbaines de Canal+. Il vient d’ouvrir dans sa rubrique ACTU, le CANAL LYCEEN. Tous les jeudis, Canalstreet choisit les cinq meilleurs articles pour les mettre en ligne. Une dizaine de lycéens de la région parisienne dont Balavoine y participe. Musique, concert, culture, jeux vidéo, actu et faits de société, il y en a pour tous les goûts. Et ça part fort ! Depuis le 10 novembre, date de la création de CANAL LYCEEN, CanalStreet.TV a déjà mis en ligne sept de nos articles. Ils sont à chaque fois signalés dans le journal par le logo de Canalstreet.TV qui figure en bas à côté du nom de l’auteur de l’article. Bravo ! Alors, toi aussi, tu as envie de faire partager tes passions ou tes colères ? Toi aussi, tu aimerais publier tes coups de gueule ou coup de cœur sur un site que près de 110 000 personnes aiment sur Facebook ? Pas besoin d’être en terminale commerce et terminale vente pour s’exprimer sur le Canal lycéen de Canalstreet.TV ou dans Bal’actu. Il suffit de contacter les élèves de ces deux classes.

Article publié dans Bal’actu numéro 4, décembre 2011.

Note bene : Canal lycéen de Canal street n’existe plus en 2019.